Actualité

TOURNEE DES CANTON DU DR ROGER MBASSA NDINE

0

Le maire de la ville en visite de travail dans le canton Bell

S.M Jean Yves Eboumbou a salué cette rencontre et l’esprit de dialogue impulsé par l’exécutif communautaire que conduit le Dr Roger Mbassa Ndinè.

Le maire de la ville, Dr Roger Mbassa Ndinè, qu’accompagnaient ses plus proches collaborateurs était l’hôte du Canton Bell ce samedi 10 septembre 2022 dans le cadre de la tournée des cantons qu’il a entamé il y a un peu plus de deux mois. Au cours de cette quatrième étape, l’édile de la ville a entretenu leurs majestés sur un nombre de sujets portant notamment sur l’hygiène et l’assainissement du Canton, le désordre urbain, la protection de la mangrove, la gestion des cimetières.

Concernant la propreté, l’hygiène et l’assainissement du canton, le maire de la ville a invité les jeunes de ce canton à se mobiliser pour y faire face à travers la mise sur pied des groupes de jeunes chargés du curage des drains et caniveaux. Ceux-ci bénéficieront de l‘appui de la CUD « Nous sommes prêts à aider les groupes de jeunes qui veulent travailler à l‘assainissement  et au curage des drains et caniveaux », a promis Dr Roger Mbassa Ndinè. Le maire de la ville invite les populations de ce canton à ne pas se faire complices de l‘installation anarchique et sans respect de la réglementation des unités de industrielles dans ce canton qui abrite le quartier administratif et financier de la métropole économique, Bonanjo et bien d’autres quartiers chics comme Bonapriso, Bali. Cette situation devrait bien au contraire  préoccuper au premier chef les fils et filles de ce Canton. « A Bali, il y a certaines unités industrielles qui se sont installées sans respecter la réglementation. La  réglementation ne permet pas l’installation des unités industrielles partout. C’est vous qui devez prendre cela en main. Nous sommes là pour mobiliser les moyens pour aller dans ce sens », exhorte l’édile de la ville. Aussi déplore-t-il les nuisances sonores causées par les débits de boissons. « Les débits de boisson sont partout sans respect des règles de voisinage ».

A côté de cela, le maire de la ville s’est dit très préoccupé par ce problème qui menace  la ville de Douala à savoir la destruction de la mangrove. « La mangrove est en train de disparaître ; détruite au profit du bois de chauffe », fulmine-t-il. Pourtant elle est le lieu de reproduction des espèces et des fruits de mer notamment des crevettes. Ainsi, « Si nous nous battons pour préserver la mangrove, c’est parce qu’il y a un aspect traditionnel très fort lié à l’apparition des crevettes » dira l’hôte du jour.

Aussi-a-t-il abordé la question de la gestion des cimetières était également menue de ces échanges. Au regard du désordre qui règne dans ce secteur, le maire de la ville souhaite y mettre de l’ordre en les aménageant et en faisant en sorte qu’ils redeviennent des lieux sécurisés. Pour cela le maire de ville implore le soutien du canton Bell dans l’aboutissement de cette question sensible. S.M Jean Yves Eboumbou a salué cette rencontre et l’esprit de dialogue impulsé par l’exécutif communautaire que conduit le Dr Roger Mbassa Ndinè. « La plupart des préoccupations du canton Bell ont été abordées par le maire de la ville. Mais ce qui est important dans cette rencontre, c’est le climat apaisé qui règne. Ça veut dire qu’aujourd’hui, nous sommes entrés dans une dynamique de dialogue. C’est à partir de ce dialogue qu’on va comprendre les liens qui existent entre la mairie de la ville et les populations», dira SM Jean Yves Eboumbou, chef supérieur du Canton Bell.


LA 1ERE EDITION DE DOUALA BRAIN GAMES EST LANCEE

Previous article

FINEXS VOYAGES : 68 STAGIAIRES EN FIN DE FORMATION

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité