Ici Les Cités

Bamenda : les populations vivant sur les pentes sommées de partir

0

Les habitants vivant sur les pentes dans la localité de Sisia 2 sont sommées par les autorités de la mairie de la ville de Bamenda.

Achobong Tembeng, le maire de la ville, a donné un délai de 24 heures aux populations de Sisia 2 pour libérer les pentes de la localité sur lesquelles elles vivent. Une décision qui fait suite au décès d’une petite fille de 9 ans lors d’un glissement de terrain survenu dans la nuit du 29 au 30 septembre dernier.

« Tous les habitants doivent libérer les lieux immédiatement. Il est probable que les fortes précipitations continuent », avait averti Simon Emile Mooh le préfet de la Mezam descendu sur les lieux et qui rappelait par ailleurs que la zone était classée à risque par les autorités municipales.

C’est donc pour les raisons de sécurité qu’il leur est demandé de quitter les lieux, glissements de terrains étant le principal danger, particulièrement en cette saison des pluies marquée par des inondations dévastatrices à travers le pays. « Les glissements de terrain sont l’un des problèmes environnementaux majeurs à Bamenda qui résultent de l’urbanisation rapide. Les glissements de terrain se produisent généralement au cœur de la saison des pluies », relève Regina Sondo, journaliste, qui comme les autorités locales, encourage les populations à partir de là pour leur propre sécurité.

Décentralisation: 584 maires perçoivent leurs six premiers mois de salaires

Previous article

Rentrée scolaire 2020 au Cameroun : mention bien pour la police

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *