Sport

CHAMPIONNAT DEPARTEMENTAL DU NKAM :LA FINALE PREVUE CE DIMANCHE 18 SEPTEMBRE DEVRAIT ETRE ANNULEE A CAUSE DES IRREGULARITES

0

C’est ce que pensent Renaissance club de Douala (RCD) et AS NYLON. Jeudi 15 septembre 2020, le siège de RCD sis à Kotto (Douala) a servi de cadre à la conférence de presse conjointe As Nylon-Renaissance club de Douala. Le sujet au cœur des échanges a porté sur les “tripatouillages de la Fecafoot (New Look): cas de la ligue départementale du Nkam et au-delà”. 

Le panel a été composé du Pr. Aimé Bonny, président de Renaissance club de Douala, de Mathieu Fangwa, responsable de la communication de AS Nylon. Sans oublier le modérateur qui est le journaliste Rodrigue Tchokodieu. D’après Pr. Aimé Bonny et Mathieu Fangwa: « la ligue départementale du Nkam est le théâtre de nombreuses entorses à la réglementation en vigueur dans le mouvement sportif olympique. Plusieurs tripatouillages à effet de favoriser Dihep Di Nkam, club mythique du département, ont retenu l’attention et suscité l’indignation des clubs AS NYLON et RENAISSANCE CLUB de DOUALA. Par ailleurs, le Secrétaire Général de la ligue, Mr Lambo Ruben Fabius, est coupable d’extorsion d’argent au club AS NYLON pour rejouer un match en retard ».

 

Déception 

Face aux hommes et femmes de médias, les interlocuteurs dénoncent ce qu’ils appellent une manipulation du règlement. Dans les pièces servant de preuve présentés lors de la conférence de presse de jeudi 15 septembre 2022, il est donné de constater qu’en l’espace de 24h d’une confirmation puis d’une déprogrammation non justifiée, Renaissance Club de Douala (RCD) s’est vu remplacé par Dihep Di Nkam pour jouer le match d’ouverture de la saison de la ligue départementale du Nkam. Alors que l’assemblée générale avait décidé de la répartition des deux groupes par tirage au sort, les conférenciers soutiennent que « le SG a finalement procédé à une répartition arrangée, plaçant Dihep Di Nkam dans la poule la plus faible. Il avait été convenu avant le début du championnat du mode de désignation du champion. Des play-offs entre les deuxièmes et premiers de chaque poule avaient été adoptés avant l’ouverture du championnat. Prétextant une disposition factice de l’assemblée générale qui au demeurant est caduque car PV non signé; force est de constater que le SG a modifié arbitrairement les règles pour une finale opposant directement les premiers des deux poules. Il nous a informé de ce que désormais, une finale se jouera entre les deux premiers ».

RCD et AS NYLON disent avoir rappelé dans le forum de la ligue que cette décision est en flagrant délit de non-respect du sacro saint principe de la non-modification des règles d’une compétition en cours. Elle n’avait pour seul objectif que de favoriser Dihep Di Nkam. « En effet, l’équipe dirigeante de la ligue s’est rapidement rendu compte des forces en présence, faisant de AS NYLON et RENAISSANCE CLUB de Douala les deux meilleurs clubs du championnat. Une finale directe enlèverait donc à Dihep Di Nkam 50% de difficulté à devenir champion du département », insistent les plaignants indignés.

Silence inquiétant de la Fecafoot

Fort de ces constats, Pr Aimé Bonny souligne que la ligue départementale ainsi que l’instance faîtière ont été saisies à plusieurs reprises par courriers. Jusqu’ici, aucune suite.  C’est pourquoi: « nous, AS NYLON et RENAISSANCE Club de Douala, demandons l’annulation de la finale de dimanche prochain et la prise en compte du règlement adopté avant le début de la compétition, à savoir les play-offs ».

En attendant, il leur a semblé opportun d’en informer les médias. Ce d’autant plus que: « deux courriers ont été adressés au SG de la Fecafoot et à son Président. Le Directeur du développement du football, Mr Franck Happy, a été saisi en inbox et a donné des garanties de la prospérité de notre recours. Ce dernier a affirmé sans ambages qu’aucun règlement ne peut être modifié après de début d’une compétition; et que par conséquent  » vous allez jouer les barrages », disait-il. Sauf que, très étonnamment, nous n’avons jamais eu une réponse officielle de la Fecafoot. Mr Franck Happy se planque depuis l’AG de la Fecafoot qui a consacré la forfaiture d’une modification de la durée d’un mandat en cours (le fameux chiffre 7), adoptant subitement un mutisme inexplicable et le SG de la Fecafoot davantage. Force est donc de constater le refus de la ligue départementale du Nkam de respecter la réglementation en vigueur, ayant programmé pour le 18 septembre 2022 la finale querellée opposant les deux premiers des poules ». Ladite finale va opposer Dihep Di Nkam à AS Nylon.

Linda Mbiapa


SECURITE SOCIALE : GARE AUX EMPLOYEURS DES PERSONNELS DOMESTIQUES

Previous article

BMVAC : LES ACTIONNAIRES PORTENT LE CAPITAL A 7 MILLIARDS

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Sport