culture

LES BATCHA CELEBRENT LEUR ROI

0

Sa Majesté Kouekam Joseph vient de fêter 80 ans de vie et 54 ans de règne. C’était le 10 décembre 2022 au cours d’une cérémonie courue à la place des fêtes de la chefferie supérieure Batcha. 

Le royaume Batcha a souffert durant les années de guerre du maquis. Décimée et dispersée, la communauté a perdu ses repères, jusqu’à l’accession au trône de sa Majesté Kouekam Joseph.  Le 10 décembre 1968 il prend les rênes du royaume après la mort de son père. Dès lors, il a et continue d’œuvrer pour le rassemblement des fils et filles Batcha. Un fait salué par les populations d’ici et d’ailleurs au cours des festivités du 10 décembre 2022. L’événement a mobilisé les notabilités de ce groupement situé dans le département du Haut-Nkam et singulièrement dans l’arrondissement de Bana. Parmi les convives, le préfet du Haut Nkam en personne a fait le déplacement. Lanyuy Harry Ngwanyi a trouvé sur place son collaborateur, le sous-préfet de Bana avec dans leurs suites, le commandant de compagnie de Bafang, le commandant de brigade de Bana et le commissaire de la sécurité publique de Bana, certaines sectorielles, l’adjoint au maire de la commune de Bana qui a rattrapé l’évènement après avoir sacrifié à d’autres obligations.

Réjouissances

La présence de 4 autres chefs supérieurs (au rang desquels les chefs supérieurs Bakassa, Badoumkassa et surtout le chef supérieur Balengou qui est parti du Ndé à la tête de plusieurs de ses notables et élites) a donné une autre touche à ladite cérémonie. A l’entame des cérémonies, une messe œcuménique a placé les participants sous la protection du Très Haut, le pasteur de la paroisse EEC de Batcha et le curé de l’Église catholique du coin s’étant relayés pour adresser leurs prières à l’éternel pour les grâces dont il a gratifié son serviteur Sa Majesté Kouekam Joseph dont les populations de son groupement ont célébré ses 80 ans qui coïncident avec ses 54 ans de règne. Une précision renforcée par le président du Comité de développement de Batcha, Pr Djanna kofi qui a dans son discours situé le cadre des manifestations: «quand le Roi accepte de succéder à son père, Batcha n’a pas un seul habitant sur son territoire. Vous pouvez donc comprendre pourquoi aujourd’hui, avec le nombre que nous sommes, nous devons rendre un vibrant hommage à ce papa. Il était important de marquer un arrêt pour offrir à Sa Majesté Kouekam Joseph, une cérémonie digne de son rang et témoin de l’amour que son peuple lui porte». Avis partagé par Mafeu  Magontchou, venue de l’Europe: «Sa Majesté a sacrifié toute sa vie pour le peuple Batcha. Nous de la diaspora ne pouvons que davantage le soutenir et lui dire merci».

Très ému des différents témoignages qui lui ont été adressés, le chef supérieur Batcha dans son discours a remercié le préfet du département du Haut-Nkam pour avoir sacrifié son précieux temps pour venir communier avec son peuple. Il a aussi eu des mots aimables à l’endroit de ses homologues venus partager avec lui le gâteau de ses 80 ans, un âge canonique qui n’est pas donné d’avoir. Dans la foulée, de nombreux cadeaux lui ont été offerts. La suite, c’était évidemment le banquet offert sur deux sites, d’abord dans la salle des cérémonies de la chefferie supérieure Batcha et ensuite dans la cour de l’école publique où les populations, les élites extérieures et les groupes de danse ont pu festoyer.

Linda Mbiapa

 


DROIT HUMANITAIRE : DR MAXIMILLIENNE NGO MBE VIENT DE SOUTENIR SA THESE

Previous article

NEW-BELL EN FETE , 4eme EDITION FORTE MOBILISATION CONTRE L’INSALUBRITE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in culture