ici la cité

Normes Iso 37101

0

Douala désignée ville pilote

La métropole économique sert de territoire d’application à l’utilisation de cette nouvelle norme de gestion pour des villes durables.

La ville de Douala a été retenue à l’issue d’un processus de sélection comme territoire pilote d’application  de la norme Iso 37101. Ceci à travers le projet « Douala, ville durable : aménagement durable et valorisation du site de Makèpè Missokè » qui sera cofinancé à hauteur de 3 milliards 935 millions 742 Fcfa par l’Agence française de développement, le Fonds français pour l’environnement mondiale et la Cud. c‘est  à ce titre qu’elle a abrité, hier jeudi, 1er juillet 2021 l’atelier national de vulgarisation des outils de conduite et gestion de projets de territoires durables. Auquel participaient les maires du Cameroun, membre de l’association internationale des mairies francophones, (Aimf) en présence Pierre Baillet son secrétaire permanent.

Des exposés et échanges qui ont meublé cette séance de travail, l’on retient que le label de villes durables sera adossée sur l’utilisation de la norme Iso 37.101. « Les collectivités territoriales décentralisées adoptent une démarchent qui visent à améliorer les performances de leurs projets, les performances de leurs politiques publiques locales. Pour cela, il y une norme, la norme Iso 37101 qui peut les aider à structurer leur démarche. C’est un outil de structuration de la démarche, un outil de gouvernance», analyse le maire de la ville, Dr Roger Mbassa Ndinè. « La norme Iso est un outil qui permet à une ville de mieux s’affirmer à l’international, de mieux s’affirmer vis-à-vis des bailleurs internationaux, c’est -à-dire d’inspirer confiance. Respecter des valeurs, c’est inspirer confiance. L’outil Iso est un moyen d’inspirer confiance et de séduire les bailleurs internationaux », renchérit le secrétaire permanent de l’Aimf. Tout porte alors croire que l’application de cette norme sera l’une des conditions pour obtenir des financement internationaux auprès des bailleurs de fonds et des institutions de Breton Wood.

Bien qu’ils découvrent pour la première fois cette norme, les maires se sont montrés très intéressés. Reste maintenant à élargir la vulgarisation afin tout le monde soit à la page. « Il y a un travail de vulgarisation supplémentaire qui devrait être fait. L’important ici est qu’il s’agit d’une adhésion qui est volontaire. Cela devrait être le souci de chacun des maires de faire en sorte que la commune dont il a la charge puisse avoir des politiques de développement durable au bénéfice des populations », plaide l’édile de la ville de Douala.

LUTTE CONTRE LA COVID 19 : FINEXS VOYAGES CONFIRME SON LEADERSHIP

Previous article

Transparence financière: les experts comptables du Cameroun au chevet des communes

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in ici la cité