Actualitéici la cité

Excellence scolaire de Bonambela : Plus de 90 enfants primés.

0

Ils ont reçu leurs bourses le samedi 19 décembre dernier à la salle des Fêtes d’Akwa à Douala en présence du Dr Roger Mbassa Ndinè, président du CESB.

C’est dans un contexte de deuil que se déroule la 16ème édition du Forum scolaire de Bonambela. Bandeau noir attaché sur les bras des chemises de plusieurs personnes présentes à l’édition de cette année dénommée Din Dicka Akwa III en guise de mémoire à leur roi disparu il y a quelques semaines vient nous le  rappeler.

« Nous sommes des orphelins », lance Dr Roger Mbassa Ndinè. Le président du Comité Economique et Sociale de Bonambela (CESB) d’habitude assis aux côtés de son Chef supérieur en cette circonstance est parmi les plus tristes ce jour. Mais face aux nombreux enfants présents, il tient un discours de réconfort. «Même l’orphelin n’a pas droit de lever les bras », insinue-t-il.

C’est pourquoi  le CESB déclare, Sa Majesté Jean Paul Dikonguè, Chef de Bonalembè, représentant le roi,  n’a pas dérogé à la tradition malgré les perturbations que  l’année scolaire a connue à cause du Covid-19. « La tenue de cette édition est la traduction de la volonté de Sa Majesté Din Dicka Akwa III de faire de l’éducation de nos enfants une priorité », indique-t-il avant de remercier le président pour son implication à la réussite de cette cérémonie.

Honorine Epée, vice-présidente du CESB, tout en interpelant les parents et grands-parents sur la nécessité de soumettre leurs enfants et petits-enfants  à l’apprentissage de la langue duala, un des héritages culturels identifiant leur appartenance à leur communauté, a abreuvé les lauréats d’un petit cours d’histoire sur la vie du chef disparu, son amour pour les études qui lui a valu d’être un des directeurs de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac) et le rôle  joué par ses prédécesseurs dans l’édification du grand canton Bonambela.

Environs 96 enfants du primaire,  secondaire et quelques lauréats au Bts recevront leurs bourses allant de 10 000 FCFA à 150 000 FCFA,  selon le rang ou la moyenne  obtenue aux différents examens officiels. Un nombre revu à la baisse cette année au regard de la conjoncture et dans le souci du respect des mesures barrières dues à la crise sanitaire.

A l’endroit de ceux-ci, Dr Roger Mbassa Ndinè n’a pas été tendre. Le président du Cesb leur a  demandé d’avoir la culture de l’effort. « Il n’y a pas de place pour les faibles. Vous êtes appelés à remplacer vos parents. Il faut être les meilleurs et excellents partout si vous voulez avoir une place dans la société. Multiplier l’ardeur au travail. C’est la seule voie de réussite. Que personne ne vienne vous dire que vous devez entrer dans une quelconque chambre noir pour réussir », a-t-il conclu.

Douala a sa Fiesta, son nouveau festival de fin d’année

Previous article

Lutte contre le Sida La Socaver apporte son soutien à la Swaa

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Actualité